Partager cette page :

Vous aimeriez créer un blog, mais avant vous avez besoin d’entendre des histoires de personnes qui se sont lancées pour trouver l’inspiration et le courage de le faire à votre tour ?

Aujourd’hui, je vais vous raconter mon parcours d’entrepreneur et vous allez savoir pourquoi j’ai pris la décision de tout arrêter pour devenir blogueur.

À travers mon histoire et mes erreurs, vous allez comprendre que les modèles économiques les plus classiques ne sont pas ceux qui rapportent le plus d’argent et rendent le plus heureux.

Vous allez aussi vous trouver des raisons de ne plus avoir peur d’aller de l’avant.

Je commence tout de suite à vous raconter tout depuis le début.

Comment je suis devenu blogueur et pourquoi ?

Comment je suis devenu blogueur ? Récit d’une longue histoire

En 2005 je crée ma première société Redpill Studios

En 2005, je termine mes études d’ingénieur du son à Paris.

Mon rêve est d’enregistrer des groupes de musique et de mixer leurs chansons.

Très rapidement je déchante, car il n’y a tout simplement aucune offre d’emploi sur toute la France.

Les seules offres sont des postes de stagiaires non rémunérés.

J’accepte une de ces offres et me retrouve à faire le ménage du studio d’enregistrement dans lequel je travaille.

Rapidement je claque la porte et décide de créer mon propre studio.

Je m’associe avec un ami et nous créons Redpill Studios qui propose la réalisation de films de communication et l’enregistrement de groupes de musiques et voix off.

En 2008 je quitte Redpill Studios et met en auto entrepreneur sous le nom RC Productions

De 2005 à 2008, Redpill Studios ne fonctionne pas très bien.

Mon associé et moi avons des difficultés pour trouver des clients.

Nous sommes jeunes et sans expérience.

En 2008, je revend mes parts et quitte l’entreprise.

Mon associé continue seul en ne proposant que des prestations de réalisation de vidéo.

De mon côté, je prends le statut d’auto entrepreneur et sous le nom de RC Productions, je propose des prestations d’enregistrement voix et réalisation de cours audio au format CD.

Je loue un petit bureau dans le centre de Paris pour faire mes enregistrements.

Je réalise entre autres beaucoup de CD audio éducatifs pour les éditions Nathan, Hachette etc …

En 2010, je crée mon premier site internet vitrine pour ma propre activité

De 2008 à 2010, mon activité fonctionne assez bien.

Mais je veux attirer plus de clients et je décide de créer mon site internet.

Le tarif pour créer un site web étant trop élevé, je décide de me former pour créer mon site moi même.

Je découvre wordpress et crée le site studio-enregistrement-paris.com

Par la même occasion, je me forme au référencement naturel.

Le site se place bien sur Google et m’amène tous les mois de nouveaux clients.

En 2012, J’obtiens mon premier client pour la création de sites internet

En 2012, par hasard au cours d’un dîner, le responsable d’un cabinet d’affaire que je connais me dit qu’il cherche quelqu’un pour faire un nouveau site internet.

Sachant que j’ai créé mon site internet moi même, il me demande si je serais d’accord pour m’occuper du sien contre rémunération.

J’accepte et réalise son site internet.

À partir de ce moment, je propose de plus en plus de prestation de création de sites internet pour arrondir mes fins de mois.

En janvier 2015, je me reconvertis à 100% dans la création de sites internet

La fin de mon activité d’ingénieur du son est compliquée.

En 2014, j’ai de moins en moins de clients.

Et j’aime de moins en moins mon métier.

La plus grosse partie de mon chiffre d’affaires concerne la création de sites internet.

En décembre 2014, je résilie le petit bureau que j’avais dans le centre de Paris et ferme mon site internet pour me former davantage à la création de sites internet sous WordPress.

En avril 2015, je signe un CDI avec une agence web parisienne pour créer des sites internet

Après 10 ans d’entrepreneuriat, j’ai envie de goûter à la vie de salarié.

Je veux à cette époque moins de responsabilités et plus de sécurité en fin de mois avec un salaire stable.

Après 3 mois de recherche d’emploi, une petite agence web qui est tenue par un de mes anciens clients du studio d’enregistrement me propose un CDI.

Ils ont besoin de quelqu’un comme moi pour créer régulièrement des sites internet vitrine et des landing pages.

En juillet 2015, l’agence pour qui je travaille me confie les rênes du blog travailler-a-domicile.fr

Après 3 mois passés dans l’agence web, mon nouveau patron se dit qu’il y a une meilleure manière de me rentabiliser.

Il me connaît bien et sait que je suis entrepreneur depuis 10 ans.

Étant propriétaire du blog travailler-a-domicile.fr, il me demande si je serais motivé pour écrire des articles dessus, modérer les commentaires, développer son audience sur Google, YouTube et Facebook et enfin, développer son chiffre d’affaires.

Je suis impressionné par l’offre, car je n’ai jamais fait ça.

Je ne sais même pas comment fonctionne un blog.

Dans les locaux où se situe l’agence, se trouvent plusieurs blogueurs, dont Antoine Peytavin et Antoine BM.

Les deux me convainquent d’accepter la mission et donc j’accepte.

En septembre 2015, je quitte Paris pour Barcelone et travail à distance pour mon ancien patron qui devient mon client

En août 2015, je me rends compte que je pourrais proposer à mon employeur de m’accorder un télétravail.

Cela fait longtemps que je rêve de quitter la France et d’aller vivre en Espagne.

Je sens que je tiens une opportunité et la saisis sans hésiter.

Mon employeur accepte que je continue à travailler pour lui tout en partant vivre à Barcelone.

À une condition, que je casse mon contrat CDI et que je crée mon entreprise en Espagne.

En septembre 2015, j’arrive à Barcelone et crée mon entreprise en 3 jours.

De septembre 2015 à mars 2018, je travaille sur le blog travailler-a-domicile.fr en tant que prestataire

Mon travail à distance à Barcelone se passe très bien.

Tous les jours je fais les choses suivantes :

– J’arrive dans mon coworking le matin à 10 h

J’écris un article que je poste sur blog travailler-a-domicile.fr

– Les lundi, mercredi et vendredi, je fais des vidéos que je poste sur la chaîne YouTube du blog

– Je communique avec les différents partenaires du site

– J’optimise le site pour la navigation et pour les conversions

– Je crée d’autres sites internet pour mon ancien employeur et diverses clientes

En faisant cela, je multiplie par 4 le trafic du blog travailler-a-domicile.fr en 2 ans et multiplie par 5 son chiffre d’affaires.

En mars 2018, j’arrête travailler-a-domicile.fr et lance ma propre activité de création de sites internet

Après 3 ans à travailler pour mon employeur parisien, l’heure est venue de se séparer.

Je ne peux pas exposer les raisons de cette séparation dans cet article, mais je regrette un peu.

Dans la foulée de cette séparation, je lance une activité de création de sites internet.

J’active mon réseau mon trouver des clients et rapidement j’ai plein de commandes.

En avril 2018 je deviens Papa pour la première fois.

Mon activité de création de sites internet fonctionne bien, mais il est difficile de joindre vie professionnelle et vie de famille.

En septembre 2018, je fais un mini burn-out.

J’essaie d’encadrer au mieux mon offre de prestation de service, mais je suis inondé d’emails de la part de mes clients.

Le suivi client que j’avais proposé au début gratuitement devient un véritable calvaire.

Je ne peux plus développer les sites pour lesquels on m’a payé.

Je travaille 12 heures par jour pour un salaire inférieur à la moitié de ce que je gagnais avant.

Je fais mes calculs et décide d’arrêter.

En novembre 2018, j’arrête mon activité de création de sites internet et me lance à 100% dans le développement de mon blog formation-business-en-ligne.com

En novembre 2018, je me rends compte définitivement que la vente de prestation de service n’est pas une solution pour vivre libre et sans stress.

Par le passé, c’est ce qui m’avait motivé à stopper mon activité d’ingénieur du son et à chercher un emploi en CDI.

Et malheureusement l’histoire se répète.

Je me dis alors que ma meilleure chance de faire un métier qui me plaît, qui ne me stress pas et qui me permet de m’épanouir et de faire ce que j’ai fait pendant 3 ans avec le blog travailler-a-domicile.fr.

Je crée alors formation-business-en-ligne.com et décide d’appliquer exactement la même méthode qui m’a permis d’avoir des résultats spectaculaires pendant 3 ans avec un blog.

Pourquoi je suis devenu blogueur ?

Je ne veux plus être un exécutant

Lorsque l’on est employé ou prestataire de service, on est réduit à exécuter les tâches qui ont été données par le patron ou le client.

On est payé pour ça.

Personnellement, je ne compte plus les projets sur lesquels je n’ai pas aimé travailler.

Parce que le client n’en faisait qu’a sa tête, qu’il n’était réceptif à aucune de mes propositions, qu’il savait mieux que tout le monde et qu’au final, il n’avait pas besoin d’un pro pour développer son projet, mais plutôt d’un petit chien.

C’est comme cela que j’ai vécu mes expériences de prestataire de service.

J’ai eu souvent la sensation d’être le petit chien de l’autre.

Et à ça, je dis : PLUS JAMAIS

J’aime apprendre, j’aime écrire, j’aime créer

Quand on exécute des tâches, on n’apprend rien.

Au mieux on s’améliorer dans l’exécution de la tâche.

Moi ce que j’aime, c’est apprendre.

Et ensuite, tester ce que j’apprends.

La meilleure manière de bien assimiler un concept, c’est d’abord de l’enseigner puis ensuite de la mettre en application.

Pour ça, le blog est idéal.

Je lis et je me forme.

Je tente de ré expliquer sous forme d’articles ce que j’ai appris.

J’ajoute mes idées, mon expérience personnelle.

Et je teste dans la vie de tous les jours.

Je fais des conclusions de ces tests et m’en sers pour écrire d’autres articles.

D’un point de vue intellectuel, blogger me fait progresser.

Et cela me fait du bien.

Je veux plus de liberté

Quand on vend des prestations de services, on n’est pas libre.

On est dépendant des disponibilités du client.

Et on doit être disponible aussi à n’importe quel moment.

En 11 ans de vente de prestation de service, vous n’imaginez pas le nombre de fois où l’on m’a appelé tard le soir ou le dimanche pour régler une « urgence ».

En 2019, personne n’est prêt à accepter ces conditions.

Et le problème avec les prestations de service, c’est que plus vous vendez, plus vous travaillez et moins vous avez de liberté.

Il n’y a pas d’autres issues que le burn-out.

Avec la vente de produits, les choses se passent différemment.

Le produit que vous vendez est 24h/24 disponible à la vente et ne requiert pas votre présente.

Le produit est crée une fois et que vous le vendiez 10 unités ou 1 million d’unités, cela ne vous demande pas plus de travail.

Et dans la majeure partie des cas, vous distribuer plus de valeur et aidez plus de gens qu’avec la vente de prestation de service.

Je veux m’épanouir dans mon travail

S’épanouir, c’est se fixer un objectif hors du commun et tout mettre en oeuvre pour l’atteindre.

C’est se donner des défis.

Dans ma vie, la majeure partie du temps, j’ai choisi de vendre des prestations de service, car c’était l’option la moins risquée.

Celle qui me permettrait d’avoir de quoi vivre.

Et cette solution ne m’a jamais rendu heureux.

Pire, elle m’a rendu aigri.

A l’inverse, quand j’ai décidé de me reconvertir dans les métiers du web ou encore que j’ai pris le risque de perdre mon emploi pour venir vivre en Espagne, mon niveau d’épanouissement a explosé.

Développer le blog travailler-a-domicile.fr a été aussi une aventure épanouissante, car au début je n’y connaissais rien.

Je me suis retrouvé du jour au lendemain aux commandes de ce blog sans rien y connaître avec pour objectif de le développer au maximum.

En acceptant la mission, j’ai pris le risque de me planter et de passer pour un nul auprès de mon employeur.

Et au final, l’aventure a été extraordinaire et très enrichissante.

Aujourd’hui, je fais le pari de créer une entreprise autour du blog formation-business-en-ligne.com.

Je sais ce que je dois faire pour y arriver, mais je ne suis sûre de rien.

Et c’est épanouissant, car tous les jours je construis quelque chose, je pose une pierre de peut-être un futur grand édifice.

J’adore faire ça 🙂

Je veux sécuriser mon avenir

Enfin, après avoir bien réfléchi à ma sécurité, ma conclusion est la suivante : monter ma propre entreprise de vente de produits et ma meilleure solution.

J’ai vendu pendant 11 ans des prestations de services et cela m’a permis de vivre, mais jamais de mettre de côté.

Et je ne suis pas dupe, cette activité ne me permettra jamais d’avoir une retraite.

J’ai été 3 ans salarié et cela m’a permis de mettre un peu d’argent de côté, mais pas de quoi tenir trente ans.

Créer mon entreprise de vente de produit peut sécuriser mon avenir.

Si je réussis, cette entreprise va prendre de la valeur.

Et lorsque je ne pourrais plus travailler, j’aurais deux options.

Soit la revendre et utiliser cet argent pour financer ma propre retraite.

Soit mettre un gérant pour la faire tourner et me payer avec une partie des bénéfices de l’entreprise.

Pour moi, créer son entreprise de vente de produit c’est la seule manière de sécuriser mon avenir et d’avoir aussi le contrôle dessus.

  • 8
    Partages

Recevez plus d’une heure de formation par semaine

Tous les jours, recevez un email qui contient des stratégies à recopier et des tutoriels en vidéo.

Et apprenez à attirer du trafic sur votre site et à vendre vendre vos produits.

C’est gratuit en indiquant votre adresse email maintenant :

Je respecte votre vie privée et votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez 1 email par jour contenant des conseils pour développer votre business en ligne. Si vous souhaitez recevoir uniquement le livre et ne pas recevoir les emails, vous pouvez vous désabonner à tout moment. Pour plus d'informations, voir la page de mentions légales

Recevez gratuitement plus d’une heure
de formation par semaine

Et apprenez à attirer du trafic sur votre site

et à vendre vos produits