Partager cette page :

Sortir du burn-out ou éviter de tomber dedans quand on a une vie trop remplie de sollicitations et de contraintes n’est pas toujours facile.

Peut-être qu’en ce moment vous êtes en situation de burn-out à cause de votre travail, de votre patron, de votre situation familiale, de votre situation financière ou de l’accumulation de tous ces éléments en même temps.

Et peut-être que vous ne trouvez pas la solution pour remonter à la surface, reprendre de l’énergie et de l’optimisme pour l’avenir.

Quand on est en burn-out, le problème c’est qu’il est dans un premier temps difficile d’en parler, de demander de l’aide.

Et une fois qu’on a réussi à passer ce palier, on nous propose toutes sortent de solutions pour aller mieux.

Il y a notre famille qui nous conseille de prendre un arrêt maladie et de décompresser en restant chez nous.

Il y a notre meilleur ami qui nous conseille d’aller voir un psychologue.

Il y a d’autres amis qui nous conseillent de sortir plus et de faire la fête pour oublier les tracas du quotidien.

Bref, on entend tout et n’importe quoi et le problème, c’est que ces bons conseils ne sont jamais donnés par des personnes qui ont connu le burn-out.

L’intention n’est pas mauvaise, mais les conseils ne sont pas bons.

Parce que se mettre en arrêt maladie et rester chez soi des journées entières, ce n’est pas bon.

On se désociabilise et on tombe à la longue dans une autre sorte de dépression.

Aller voir une psychologie, ça peut conduire à aller chercher des problèmes là où il n’y en a pas et conduire de nouveau à un état encore plus compliqué à vivre que le simple burn-out.

Faire plus la fête, boire tous les soirs revient à se voiler la face et nier qu’il y a tout de même un problème urgent à régler.

Et je peux vous parler de ça aujourd’hui, car je suis passé plusieurs fois par des états de burn-out.

Toutes ces fausses solutions je les ai suivis.

Et finalement, retombant souvent dans le burn-out, j’ai fini par m’apercevoir que les causes de mes burn-out étaient souvent lié à des problèmes de choix et d’organisation dans ma vie quotidienne.

Pour vous expliquer, je vais commencer par vous faire une comparaison entre un ordinateur et votre cerveau.

La comparaison entre un ordinateur et votre cerveau

Sur votre ordinateur, essayez de faire tourner plein de logiciels en même temps.

Ouvrez par exemple un film, 10 sites internet, iTunes, un logiciel de montage photo …

Que va-t-il se passer ?

Le ventilateur va se mettre à tourner rapidement parce que le disque dur et le micro processeur vont se mettre à chauffer.

Et au bout de 3 minutes, l’ordinateur va se bloquer.

Le problème, vous avez donné trop de choses à calculer à votre ordinateur et il a planté.

Pour reprendre, vous devez donc l’atteindre, attendre quelques minutes qu’il refroidisse et ensuite le rallumer.

Pour votre cerveau, c’est pareil.

Donnez-lui trop de choses à calculer en même temps et il va planter.

Et ce plantage, c’est le burn-out.

Les réelles causes d’un burn-out

Comme pour l’ordinateur, il y a plusieurs programmes qui tournent simultanément dans votre cerveau.

Il y a les programmes conscients et les programmes inconscients.

Les programmes inconscients, ce sont les problèmes de fond que vous n’avez pas réglés et qui quotidiennement vous donnent des soucis.

Par exemple, une insatisfaction dans sa vie professionnelle, la solitude, des problèmes financiers, un mauvais choix de partenaire(e) de couple, des regrets …

Ces programmes de fond occupent dans certains cas plus de 50% de vos ressources mentales.

Et ils restent constamment allumés.

Jour et nuit.

Les programmes conscients sont les choses que vous devez faire tous les jours.

Votre travail, s’occuper des enfants, entretenir ses relations amicales, s’occuper de votre maison …

Ces programmes peuvent vite s’accumuler et demander d’un seul coup beaucoup de ressources mentales.

Le problème, c’est que si vous ne disposez pas de beaucoup de ressources à cause de programmes inconscients ouverts et que par-dessus tout, vous avez beaucoup de programmes conscients qui s’ouvrent d’un seul coup, comme pour l’ordinateur, c’est le beug.

Et il faut éteindre puis attendre pour pouvoir redémarrer.

C’est le burn-out !

Première étape, organisez les taches du quotidien

Il est difficile de mettre sur off les programmes inconscients de votre cerveau du jour au lendemain.

Mais il est possible de gérer facilement les programmes conscients.

Votre erreur actuelle, c’est que dans une journée, vous ne planifiez peut-être pas assez et vous essayez de tout faire en même temps.

Par exemple, si vous êtes travailleur indépendant.

Vous commencez à travailler sur le projet d’un client, mais d’un seul coup le téléphone sonne alors vous répondez.

Puis vous revenez sur le projet de votre client et vous recevez un email auquel vous répondez.

Le téléphone sonne de nouveau et cette fois-ci c’est un autre client qui vous demande quelque chose en urgence alors vous le faites passer en priorité.

Puis vous revenez sur le projet du début, mais vous ne savez plus où vous en êtes.

Les choses s’enchaînent comme cela toute la journée et vous finissez épuisez.

Et en plus, vous avez des problèmes d’argent, vous n’arrivez pas à payer le loyer et aussi, vous ne vous éclatez pas dans la vie, car vous avez fait un mauvais choix de carrière par le passé.

Bref, c’est la dépression.

Et plus les jours passent, plus vous sentez que vous allez exploser.

Vous n’êtes pas loin du burn-out.

Ma solution, c’est de commencer à réorganiser votre travail, car c’est la chose la plus facile à faire et cela va vous libérer de la ressource mentale.

Au lieu de tout faire en même temps, vous allez regrouper vos taches par famille.

Dans mon exemple, voilà les différentes familles.

Répondre aux emails des clients.

Faire des rendez-vous téléphoniques avec les clients.

Faire les projets des clients.

Quand vous avez vos familles de taches, réservez des journées entières pour ces taches.

Le lundi matin, vous répondez aux emails de clients et le lundi après midi, vous acceptez les rendez-vous téléphoniques.

Le mardi, vous travaillez sur les projets des clients.

Le mercredi matin, vous répondez aux emails de clients et le lundi après midi, vous acceptez les rendez-vous téléphoniques.

Le jeudi et le vendredi, vous travaillez sur les projets des clients.

Et quand vous travaillez sur les projets des clients, vous ne regardez pas les emails et coupez votre téléphone.

En faisant cela, vous n’allez allumer qu’un seul programme dans votre cerveau et vous allez éviter le beug.

Vos ressources mentales vont être préservées.

Cette technique, vous pouvez l’appliquer à toutes les taches quotidiennes que vous avez à faire.

Deuxième étape, faites les choses en cohérence avec vous même

Pour éviter à l’avenir tout burn-out, vous devez aussi réduire l’activité de vos programmes inconscients.

Il est impossible de tous les éteindre, mais vous pouvez tout de même mettre sur off certain d’entre eux.

Si vous avez une insatisfaction dans votre travail, l’idéal est d’en trouver un en cohérence avec ce que vous souhaitez vraiment.

Si votre entourage ne vous convient pas, l’idéal c’est de stopper vos relations et d’en trouver des nouvelles.

Peut-être même de déménager et de commencer une nouvelle vie.

Si vous avez de problèmes d’argent, l’idéal c’est de changer votre manière de faire.

Peut-être de changer de métier.

Peut-être aussi de changer votre manière de gérer l’argent et de le dépenser.

Écoutez-vous !

Que voulez-vous vraiment ?

Trouvez les réponses et faites les choses en conséquence pour être en accord avec vous même.

Au fur et à mesure où vous avancerez dans cette direction, vos programmes inconscients s’éteindront et vous libérerez vos ressources mentales.

Et vous éloignerez une fois pour toutes les risques de tomber dans un burn-out.


Partager cette page :
  • 3
    Partages

Recevez tout de suite mon livre avec

7 stratégies de marketing digital à recopier

+ 1 nouvel email tous les jours rempli d’astuces webmarketing